top of page

OCTOBRE ROSE (1) Est-il possible la pratique du yoga si vous avez un cancer du sein?





Non seulement le yoga s’avère être une pratique efficace et à faible impact, mais il a également été démontré dans de nombreuses études qu’il réduit la fatigue, améliore la fonction physique ainsi que la qualité du sommeil

et contribue à un meilleur équilibre de vie.


Cependant, et pour des mesures de sécurité et de santé, vous devrez discuter avec votre médecin avant de vous lancer dans une nouvelle routine physique, surtout si vous avez récemment subi une intervention chirurgicale.


Si vous êtes à risque de lymphœdème, vous devez vous assurer que les postures que vous pratiquez sont bénéfiques pour vous. Demandez à votre médecin s’il recommanderait des vêtements de compression.



Le yoga peut être réparateur et doux, mais il peut toujours y avoir des complications avec tout nouvel exercice. Ce risque augmente si vous faites face à des problèmes auxquels vous ne vous attendez peut-être pas ou que vous ne réalisez pas. Pour cette raison, vous devriez parler à votre médecin de votre souhait de pratiquer du yoga.



Respiration abdominale (pranayama diaphragmatique)

Bien que cela puisse sembler simple, après tout, il ne s’agit que de respirer, la respiration profonde de l’abdomen vous aide à utiliser le diaphragme plus efficacement. En renforçant le diaphragme, il diminuera la demande en oxygène et facilitera le fonctionnement des poumons. Cela peut être bénéfique pour pratiquer pendant et après les traitements du cancer du sein. La respiration profonde aide également à nous calmer, car l’augmentation de l’oxygène dans notre cerveau stimule le système nerveux parasympathique, signalant à notre corps de se détendre.





Remarque: Si vous suivez actuellement des traitements de radiothérapie, vous voudrez peut-être voir des études qui montrent moins d’exposition aux rayonnements à votre cœur et à vos poumons si vous pratiquez la respiration profonde pendant le traitement.

Muscles travaillés: diaphragme


· Allongez vous sur le dos. Vous pouvez soutenir votre tête avec un petit oreiller et vos genoux avec un petit coussin, si vous le souhaitez.


· Placez vos mains sur votre ventre et respirez lentement et profondément lorsque vous sentez votre abdomen se dilater. Cette partie est importante, car nous pouvons respirer superficiellement lorsque nous faisons face à la douleur ou aux problèmes de notre torse en général. L’idée ici est d’exercer le diaphragme et de gonfler complètement nos poumons.


· Pendant que vous inspirez, comptez combien de temps vous pouvez respirer profondément. (Pour commencer, cela devrait être quelque chose que vous décidez, pas quelque chose que vous vous efforcez d’atteindre.)


· Tenez aussi longtemps que vous vous sentez à l’aise et que vous permettez toujours d’expirer en douceur et uniformément (sans expirations brusques), prenez aussi longtemps que vous expirez, peut-être même quelques battements de plus.


· Répétez cette opération 4 ou 5 fois, 5 ou 6 fois par jour, si possible.

Remarque: Bien que les poses qui mènent à cela aideront, car elles réchauffent les muscles que vous utiliserez, vous n’avez pas à le faire avant de pratiquer la respiration abdominale à chaque fois.


Ce que vous avez appris

Il a été démontré que le yoga a des effets positifs sur les résultats du cancer du sein. Cela peut avoir des effets positifs pour vous, quel que soit votre voyage spécifique. C’est aussi une pratique qui peut et doit être personnalisée. Bien que la séquence ci-dessus soit composée de poses réparatrices qui constituent un excellent point de départ, consultez toujours votre médecin et également un physiothérapeute ou un instructeur de yoga sur les besoins spécifiques de votre corps.




Namasté










Monica ILLAN

Studio BONAIR

Educatrice Sportive

Professeur de yoga

Entrepreneuse bien-être

"CuriousArtist"








2 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page